Cette question m'a tellement intrigué : Pourquoi la Bible appelle-t-elle Dieu, qui est le seul Dieu, le Père ? Que signifie ce nom ? Parle-t-il de paternité physique ? Est-ce que cela contredit l'unité du Dieu tout-puissant ? Laissons la Bible répondre à cette question.

Premièrement : le mot "père" signifie l'origine ou la source.

"La pluie a-t-elle un père ? Ou qui a engendré les gouttes de rosée ? De quel ventre vient la glace ? Et le givre du ciel, qui lui donne naissance ?" (La Torah, Job 38 : 28-29). Nous voyons ici que la signification du mot "père" est la source ou l'origine de la pluie. Il ne s'agit pas ici d'une paternité physique.

Deuxièmement : le mot "Père" signifie le Créateur.

"Mais maintenant, Seigneur, tu es notre Père ; nous sommes l'argile, et toi notre potier ; et nous sommes tous l'œuvre de ta main" (La Torah, Esaïe 64 : 8). Ici, nous voyons que le mot "père" est associé à un potier - un créateur - et que nous sommes l'œuvre de Sa main. Ici aussi, nous ne voyons pas le mot "père" parler d'une relation physique.

Troisièmement : le mot "père" signifie défenseur ou parrain

"Un père d'orphelin, un défenseur des veuves, c'est Dieu dans sa sainte demeure. Dieu met les solitaires dans des familles, Il fait sortir ceux qui sont liés dans la prospérité, Mais les rebelles habitent dans une terre aride" (Zabour, Psaume 68, 5-6). Nous voyons ici la signification du mot "père" en tant que défenseur et avocat des orphelins et des veuves. Là encore, il n'y a pas de lien physique avec la famille.

Quatrièmement : le Père est celui qui mérite l'obéissance et l'honneur

"Un fils honore son père, et un serviteur son maître. Si donc je suis le Père, où est mon honneur ? Et si je suis un Maître, Où est ma révérence ? Dit le Seigneur des armées..." )La Torah, Malachie 1 : 6(. Dieu, en tant que notre père, demande mon obéissance et mon honneur, en le respectant plus que les chefs humains, les lois et les traditions. Là encore, il n'y a aucune indication de lien de parenté physique à la naissance.

Cinquièmement : le mot "père" crée un sentiment d'égalité

"N'avons-nous pas tous un seul père ? Dieu ne nous a-t-il pas créés en un seul être ? Pourquoi traitons-nous perfidement les uns avec les autres en profanant l'alliance des pères ?" (La Torah, Malachie 2:10). Ici, l'auteur souligne que, sous Dieu le Père, les humains sont égaux. Tous sont créés par un seul Créateur, il n'y a aucune différence entre ses créatures. La Bible l'affirme également : "Tu es sans aucun doute notre Père, bien qu'Abraham nous ait ignorés et qu'Israël ne nous reconnaisse pas. Tu es, Seigneur, notre Père ; notre Rédempteur de l'éternité est ton nom" (La Torah, Esaïe 63:16). L'égalité humaine ne dépend pas de la procréation physique ou ethnique, mais de notre relation avec Dieu. Ici non plus, il n'y a aucun signe de naissance physique.

La Bible, dans tout ce qu'elle dit sur la paternité de Dieu pour l'homme, ne parle pas d'une relation de sang humain. Elle affirme plutôt que Dieu est la source de la vie - le Créateur, le Modificateur et le Donneur de vie qui défend et protège, qui a droit à l'obéissance plus que les êtres humains, et qui nous a créés égaux sans différence entre nous. Quelle belle image de ce Dieu paternel et aimant qui appelle sa parfaite création à l'adorer.

Catégories : Studies

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Français
English العربية Español Português do Brasil فارسی Français