Le Jeûne

 Chaque année, les musulmans du monde entier jeûnent d'une manière particulière au mois de Ramadan. Les traditions enseignent que durant ce mois, Dieu donne aux musulmans une chance de doubler leurs récompenses afin d'avoir une chance beaucoup plus grande d'entrer au paradis. Les musulmans demandent Son pardon pour leurs péchés passés et adoptent un autre comportement méritoire. Tout acte de bonté, de prière, de don, de jeûne et tout ce qu'un musulman peut faire pour plaire à Dieu, est attendu. Dans de telles occasions, les musulmans interrogent leurs voisins chrétiens sur leur façon de jeûner. Selon l'enseignement islamique, tous les peuples de Dieu, Abraham, Moïse, David et Jésus ont jeûné. Est-ce que les chrétiens jeûnent ? Quelle est la perspective biblique du jeûne? Oubliant que le Coran dit: "Ô vous qui croyez! Le jeûne vous est prescrit, comme il l'a été pour ceux qui vous ont précédés, afin que vous deveniez justes." (Al Baqara 2 : 183) 

Beaucoup de chrétiens jeûnent, mais pas comme les musulmans, et ils ne l'affichent pas. Certains jeûnent chaque année pendant 40 jours, pour commémorer l'occasion du début du ministère de Jésus et pour se préparer à la célébration de sa souffrance et de sa résurrection. Cependant, cette coutume n'est pas une loi donnée par Dieu, et il n'y a pas non plus de trace que Jésus lui-même jeûnait pendant 40 jours chaque année, mais seulement qu'il ne le faisait qu'une seule fois. Il n'y a aucune trace de Jésus prescrivant un tel jeûne pour ses disciples.

Le jeûne dans la Bible est une expression de préparation à de nouvelles entreprises, de pénitence et d'intercession et de prière pour demander l'aide de Dieu (1Samuel 31:13 ; 1 Rois 21:27 ; 2 Samuel 12:16ff). Dans le passé, le jeûne était entrepris pour des raisons personnelles (Psaume 25, 13), comme un acte national face à la calamité (Joël 2, 15), ou comme une observance liturgique périodique (Zacharie 8, 19).

Le jeûne implique normalement l'abstinence de nourriture pour montrer la dépendance de Dieu et la soumission à sa volonté. Le grand jeûne des temps de l'Ancien Testament était celui du Jour des Expiations (Lév. 16:29-34), que les musulmans observaient également dans les premiers temps à Médine avant que l'observance du mois entier de jeûne ne soit décrétée. 

Dieu a donné un message très provocateur à travers le Prophète Esaïe concernant le jeûne. "Tous les jours ils me cherchent, Ils veulent connaître mes voies; Comme une nation qui aurait pratiqué la justice Et n'aurait pas abandonné la loi de son Dieu, Ils me demandent des arrêts de justice, Ils désirent l'approche de Dieu. Que nous sert de jeûner, si tu ne le vois pas? De mortifier notre âme, si tu n'y as point égard?Voici, le jour de votre jeûne, vous vous livrez à vos penchants, Et vous traitez durement tous vos mercenairesVoici, vous jeûnez pour disputer et vous quereller, Pour frapper méchamment dupoing; Vous ne jeûnez pas comme le veut ce jour, Pour que votre voix soit entendue en haut. Est-ce là le jeûne auquel je prends plaisir, Un jour où l'homme humilie son âme? Courber la tête comme un jonc, Et se coucher sur le sac et la cendre, Est-ce là ce que tu appelleras un jeûne, Un jour agréable à l'Eternel? Voici le jeûne auquel je prends plaisir: Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, Renvoie libres les opprimés, Et que l'on rompe toute espèce de joug; Partage ton pain avec celui qui a faim, Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile; Si tu vois un homme nu, couvre-le, Et ne te détourne pas de ton semblable. Alors ta lumière poindra comme l'aurore, Et ta guérison germera promptement; Ta justice marchera devant toi, Et la gloire de l'Eternel t'accompagnera. Alors tu appelleras, et l'Eternel répondra; Tu crieras, et il dira: Me voici! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, Les gestes menaçants et les discours injurieux, Si tu donnes ta propre subsistance à celui qui a faim, Si tu rassasies l'âme indigente, Ta lumière se lèvera sur l'obscurité, Et tes ténèbres seront comme le midi.L'Eternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides, Et il redonnera de la vigueur à tes membres; Tu seras comme un jardin arrosé, Comme une source dont les eaux ne tarissent pas." (Esaïe 58 :2 - 11)

Dans le Nouveau Testament, le jeûne avec la prière et la fraction du pain était régulièrement observé. Les dirigeants de l'Église jeûnaient quand ils choisissaient les missionnaires et les anciens (Actes 9:9 ; 13:2,3 ; 14:23).

Conformément à ces paroles, Jésus a accepté le jeûne comme une discipline naturelle. L'Évangile le mentionne comme jeûnant avant le début de son ministère, semblable à l'action de Moïse et d'Élie (Matthieu 4:2 ; Exode 24:28 ; 1 Roi 19:8). Pendant son ministère, il semble que ses compagnons ou disciples ne jeûnaient pas souvent, contrairement aux disciples de Jean-Baptiste et à ceux des Pharisiens (Marc 2, 18-19). La raison en était qu'ils étaient en fête parce que le Messie, en tant qu'époux, était toujours avec eux. Cependant, Jésus a mentionné qu'après son départ et jusqu'à son retour, ils jeûneraient (Mt 9.14-17 ; Marc 2.18-22 ; Luc 5.33-39).

Voyant comment les gens jeûnaient, Jésus a conseillé: "Quand vous jeûnez, ne soyez pas sombres comme le font les hypocrites, car ils défigurent leur visage pour montrer aux autres qu'ils jeûnent. En vérité je vous le dis, ils ont reçu leur récompense en totalité. Mais quand tu jeûnes, mets de l'huile sur ta tête et lave-toi le visage, afin qu'il ne soit pas évident pour les autres que tu jeûnes, mais seulement pour ton Père, qui est invisible ; et ton Père, qui voit ce qui se fait dans le secret, te récompensera". (Matthieu 6 : 16-18)

Plus d'articles
Rêves d'Isa
Français