L’histoire de Nabila

Je vivais dans l’obscurité. Je ne savais pas vers qui me tourner. J’étais perdu. Chaque nuit, je me couchais confus et j’allais au lit en pleurant.

Je vis dans la région nord-africaine du Maghreb, dans un pays musulman strict où le christianisme est pratiquement inconnu. Quand mes parents ont divorcé, ma mère est devenue amie avec des missionnaires chrétiens, et ils ont commencé à étudier la Bible avec elle et moi. Quand mon père musulman l’a découvert, il m’a emmené loin de ma mère pour vivre avec lui. Je détestais ma nouvelle vie là-bas, et une dépression sombre s’est installée.

Une nuit, ma mère a rêvé de vivre près d'une église. Croyant que c’était un message de Dieu, elle a cherché une église qui ressemblait à celle de son rêve, et quand elle l’a trouvé, elle a déménagé dans le quartier. Là, à travers une séquence d’événements que seul Dieu aurait pu orchestrer, elle a rencontré Ibrahim, un évangéliste, et a commencé à étudier la Bible avec lui. Le cœur de ma mère a été touché par le Saint-Esprit, et elle a fini par croire en Isa Al-Masih.

Puis ma mère a fait un autre rêve, cette fois de donner du pain à ses voisins. Elle a compris le rêve d’être un appel à partager sa nouvelle foi avec les autres, et elle a décidé d’être baptisée. Elle est devenue la première croyante d’Isa Al-Masih dans tout son groupe.

Pendant ce temps, vivant toujours avec mon père, ma dépression s’est aggravée. Quand je rendais visite à ma mère, elle pensait que j’étais malade parce que j’étais pâle et que je perdais du poids. Je lui disais toujours de ne pas s’inquiéter. Elle pria avec moi, mais Satan fit tout ce qu’il put pour me distraire de la Bible.

Un jour, je ne pouvais plus le supporter. J’ai commencé à pleurer de façon incontrôlable et j’ai dit à ma mère que je ne pouvais plus rester avec mon père. Je me suis sentie seule et abandonnée. Elle m’a réconfortée et nous avons prié ensemble. Après avoir quitté ma chambre, j’ai prié par moi-même. J’ai demandé au Seigneur de venir à mon aide et d’enlever toute cette tristesse et cette confusion.

Je fus remplie de joie. Dieu avait fait un miracle!

Le matin suivant je me réveillai avec un coeur léger et un sourire sur mon visage. J’ai été submergé par une joie inexplicable, et j’ai compris que Dieu est un Dieu vivant qui répond à nos prières. Cette expérience m’a encouragé à commencer des études bibliques avec Ibrahim. Miraculeusement, mon père m’a permis de rester avec ma mère pendant quatre mois.

Finalement, je devais retourner vivre avec mon père, mais j’avais une nouvelle confiance et une nouvelle paix, sachant qu’Isa était avec moi. Quelques mois plus tard, j’ai été baptisé dans un pays voisin. J’en viens à réaliser que je fais partie d’une très grande famille (Ummah) à Isa Al-Masih. Ma mère et moi savons que le Seigneur n’a pas fini de travailler dans nos vies.

Plus d'articles
La Bible dans le Coran
Français