L’histoire de Sahar

Je m’appelle Sahar; je suis né et j’ai grandi en Iran. Je viens de une famille instruite et religieuse, qui valorise et exerce les fonctions islamiques.

Un jour, mon père est rentré du travail, s’est assis dans le salon et a attendu le dîner. Quand ma mère l’a appelé, elle a remarqué qu’il est immobile. Ma mère a appelé les voisins et les amis pour l’aide, et puis il était transporté à l’hôpital. Toutes nos ressources disponibles ont été utilisées, mais rien n’a étais arrivé. Les médecins ne pouvaient pas donner d’explication et ils ne savaient pas comment le soigner. Par conséquent, mon père a était à la maison pendant des mois.

Un jour, alors que ma mère marchait dehors, elle a rencontré un des amis de mon père qui ne vivaient plus dans cette ville. Cet ami avait déménagé à un pays différent en raison d’être persécuté dans cette région pour être Christian. Ma mère lui a parlé de la situation de papa, qui était déjà au lit pour 50 jours sans aucun mouvement. Elle lui a également dit que les médecins ne pouvaient pas faire quoi que ce soit à ce sujet et que la seule chose qu’il avait était son souffle.

L’homme, qui n’avait pas vu mon père depuis un certain temps, a demandé de façon très aimable s’il pouvait nous visiter et apporter un ami qui était un médecin. Ma mère l’a invité à venir et que nous l’attendions avec impatience.

Le lendemain, l’ami de mon père est venu; après saluant ma mère, mon frère et a moi, il est allé directement à la chambre de papa où il étais immobile. Maman a trouvé étrange qu’il est venu par lui-même, comme il a promis de apporter un amie qui est médecin, mais elle n’a rien dit. Pendant que dans la chambre il s’approcha de mon père et pria puissamment, criant au médecin des médecins pour toucher et rétablir la santé de son ami. La porte de la chambre avait un trou et j'avais 4 ans. J'ai resté là à regarder tout ce qui se passait à l’intérieur de la chambre.

Quand l’homme a fini de prier, il nous disait au revoir. Je regardais la chambre et j’ai vu mon père bouger dans le lit, J’ai commencé à crier que papa a bougé. Tandis que tout le monde regardait le lit, ils étaient étonnés et sont retournés à l’intérieur de la chambre, mon père a repris ses mouvements normaux. En se réveillant, il a posé quelques questions et quelques heures plus tard, il était de retour à sa vie normale. Il ne se souvenait pas d’être malade. Tout le monde dans la famille était complètement étonné. Comment était-ce possible? Que s’est-il passé? Qui est ce Dieu? Où pouvons-nous trouver ce Dieu?

Cet homme a commencé à nous parler de Dieu le créateur de tout choses, au sujet de (Isa Al-Masih) Jésus-Christ, le médecin des médecins, le Seigneur des Seigneurs et le Sauveur.

Nous avons cherché une Bible dans notre ville mais il n’y avait pas de Bibles dans notre langue. Les bibles étaient interdites dans notre pays. Ainsi, l’ami de mon père vivait au Liban et nous a donné une Bible en arabe. Nous ne parlions pas arabe, alors mon père a commencé à apprendre l’arabe parce qu’il avait soif d’apprendre sur le Dieu de la Bible, le Dieu qui l’a guéri. Il a étudié et appris l’arabe. A commencé étudier sa propre Bible. Parce que nous avons étudié la Bible en secret.

Alors que mon frère lisait les histoires de la création, la libération du peuple d'Israël et le sacrifice de Jésus sur la croix, il était étonné des promesses et de la paix qui se trouvaient dans la Bible. Il voulait partager sa nouvelle foi, sa croyance et sa nouvelle compréhension avec ses amis. Mais, on nous a dit de ne pas le faire, car il est si dangereux de partager notre nouvelle foi avec les autres, nous devons la garder secrète.

Un jour, il a perdu sa peur, puis a décidé de parler à son amis. Il leur a dit que nous avons étudié la Bible et qu'ils avaient rencontré un autre Dieu, un Dieu qui avait créé toutes choses, un Dieu d'amour qui se souciait de leur problèmes, un Dieu merveilleux, un Dieu miséricordieux. Mais certains amis ont dit au parents et le cas a été présenté à la police.

La police est venue à la maison à la recherche de mon frère et de la Bible, ma mère cuisinait à ce moment, quand elle a vu la police arriver, elle a pris la Bible et l'a mise dans le four, alors elle nos a protégé, car s'ils avaient trouvé des preuves que nous étions chrétiens auraient tous été tués.

Mon frère à l'âge de 16 ans a été emmené dans un endroit, où la famille ne savait pas et il a été torturé pendant 3 mois. Il est rentré chez lui édenté et sans mémoire après tant de décharges électriques qu'il a subies en prison. Il est revenu avec un traumatisme et des flash-back juste pour avoir révélé à ses amis qu'il connaissait Dieu le Père et Jésus son Sauveur. Toute la persécution et la souffrance, car il a partagé sa foi avec ces amis.

Nous n'avons trouvé aucune aide dans le pays. Donc certaines personnes nous a conseillé de l'envoyer pour un traitement en Europe. C'est ce qui s'est passé et nous avons eu la nouvelle qu'il est décédé quelques mois plus tard. Nous pensions que malgré toute la douleur et toutes les souffrances, il y a un Père aimant qui prend soin de nous.

Notre famille devait vivre loin du reste de la famille parce que maintenant qu'ils étaient chrétiens, la famille a promis de les tuer pour trahir l'islam et ils ont dû partir à environ 1300 km.

Pendant mon temps au lycée et à l'adolescence, j'ai eu beaucoup de questions. Une fois à l'école, j'ai interrogé quelque chose sur le Coran, une partie que je ne pensais pas correcte. Mon professeur m'a immédiatement prévenu que le Coran ne devrait jamais être remis en question. Après quelques mois, j'ai de nouveau remis en question quelque chose dans le Coran. Le professeur a immédiatement appelé la police et leur a demandé de m'emmener. Ils m'ont emmené dans un endroit secret, où je me suis retrouvé dans une chambre très sombre sans fenêtres. Je me souviens avec une grande douleur comment chaque jour un homme mauvais entrait dans la chambre, me maudissait, m'insultait et me torturait. Un jour, ils m'ont rasé les cheveux. C'est l'une des choses les plus humiliantes de mon pays, car les cheveux sont l'honneur des femmes et une femme sans cheveux est exclue de la société.

Un autre jour, ils m'ont enlevé l'ongle, plus d'humiliation et plus de souffrance, mais pendant tout ce temps, je n'ai fait confiance qu'à Dieu. Je lui ai demandé de me donner du réconfort et de la foi, de remplir mon cœur d'espérance bénie, de pouvoir supporter une telle humiliation et une telle douleur physique. Je faisais confiance à Dieu et me protégeais, je restais fidèle à mon Dieu et Sauveur Jésus-Christ.

Ma famille a déposé une caution très chère pour me libérer. Quand je suis rentré chez moi, la police a pris mon passeport et l'a tamponné, ce qui signifie que je ne peux plus étudier et travailler. La seule solution que ma famille pensait était de quitter le pays. J'ai fini par voyager en bus dans un pays lointain. Je ne savais pas où aller, qui je rencontrerais, mais je sais qu'il y a un Père céleste qui veille sur moi.

Dans ce pays, j'ai eu un très mauvais moment. Je n'avais pas d'argent, j'ai demandé de l'aide, personne ne voulait m'aider. Puis je me suis souvenu d'un pasteur à la télévision qui vit là-bas, j'avait son numéro de téléphone. Je l'ai appelé et lui ai raconté mon histoire. Il m'a demandé d'aller dans un endroit spécial. En vivant là-bas, j'ai rencontré des croyants et nous avions l'habitude d'étudier la Bible ensemble. La guerre a éclaté là-bas, il a donc dû quitter le pays, il ne savait pas où aller. Dieu m'a ouvert la voie pour voyager en dehors du Moyen-Orient. Je veux louer Dieu et j'ai été baptisé. Ce jour-là, je n'oublierai jamais.

Maintenant je suis étudiant et j'étudie la théologie. Je veux partager la Bonne Nouvelle avec mon peuple, afin qu'il connaisse mon Seigneur et Sauveur, Isa Al-Masih. Suivre Isa Al-Masih participe à ses souffrances. Cependant, le sang qu'Il a versé pour moi vaut infiniment plus que tout ce que je peux faire pour Lui aujourd'hui. Un jour, quand Jésus reviendra, mon frère et moi aurons de nouveaux corps.

Plus d'articles
Allah parle-t-il par les rêves?
Français