"Jésus dit toutes ces choses à la foule en paraboles ; il ne leur dit rien sans utiliser une parabole. Ainsi s'est accompli ce qui avait été dit par le prophète : "J'ouvrirai ma bouche en paraboles, je dirai des choses cachées depuis la création du monde". (Matthieu 13:34-35)

Les paraboles
Le mot "parabole" signifie une comparaison entre deux objets. Ainsi, une parabole peut contenir un mot principal qui est utilisé pour refléter un autre concept ou objet singulier.
Pourquoi Dieu utilise des paraboles, Jésus a dit, "C'est pourquoi je leur parle en paraboles : "
Bien que voyant, ils ne voient pas ; ils ne voient pas ; bien qu'entendant, ils n'entendent ni ne comprennent." (Matthieu 13 : 13).

Nous allons partager quelques versets sur les paraboles de la Sainte Bible :

"J'ouvrirai ma bouche par une parabole, je dirai des choses cachées, des choses d'autrefois " (Psaume 78, 2)
"pour comprendre les proverbes et les paraboles, les dictons et les énigmes des sages." (Proverbes 1: 6)
"Fils de l'homme, fais une allégorie et raconte-la aux Israélites comme une parabole." (Ezéchiel 17 : 2)
"J'ai parlé aux prophètes, je leur ai donné beaucoup de visions et j'ai raconté des paraboles à travers eux." (Osée 12 : 10)
Un nouveau tissu sur un vieux manteau
"Personne ne coud une pièce de tissu non rétréci sur un vieux vêtement, car la pièce se détacherait du vêtement, ce qui aggraverait la déchirure." (Matthew 9 : 16)
La lampe sur le stand
"Tu es la lumière du monde. Une ville construite sur une colline ne peut pas être cachée. Les gens n'allument pas non plus une lampe et la mettent sous un bol. Au lieu de cela, ils le mettent sur son support, et il donne de la lumière à tout le monde dans la maison." (Matthieu 5 : 14-15)
Le sel
"Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd de sa salinité, comment peut-on le rendre à nouveau salé ? Il n'est plus bon à rien, sauf à être jeté et piétiné." (Matthew 5 : 13)
Les bâtisseurs sages et stupides
"C'est pourquoi quiconque entend ces paroles de ma part et les met en pratique est comme un sage qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les ruisseaux se sont levés, les vents ont soufflé et ont battu contre cette maison ; mais elle n'est pas tombée, parce qu'elle avait son fondement sur le roc. Mais quiconque entend ces paroles de ma part et ne les met pas en pratique est comme un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les ruisseaux se sont levés, et les vents ont soufflé et battu contre cette maison, et elle est tombée avec un grand fracas." (Matthieu 7 : 24-27)
Le semeur et quatre types de sol
"Puis il leur dit beaucoup de choses en paraboles, en disant : "Un fermier est sorti pour semer sa semence. 4 Comme il dispersait la semence, une partie tomba le long du chemin, et les oiseaux vinrent et la mangèrent. Certains sont tombés sur des endroits rocheux, où il n'y avait pas beaucoup de terre. Elle a poussé rapidement, car le sol était peu profond. Mais quand le soleil s'est levé, les plantes ont été brûlées, et elles se sont fanées parce qu'elles n'avaient pas de racines. D'autres graines sont tombées parmi les épines, qui ont grandi et ont étouffé les plantes. D'autres graines encore sont tombées sur une bonne terre, où elles ont produit une récolte cent, soixante ou trente fois supérieure à celle qui avait été semée... Écoutez donc ce que signifie la parabole du semeur : Quand quelqu'un entend le message au sujet du royaume et ne le comprend pas, le malin vient et arrache ce qui a été semé dans son coeur. C'est la graine semée le long du chemin. La graine qui tombe sur le sol rocheux se réfère à quelqu'un qui entend la parole et la reçoit immédiatement avec joie. Mais comme ils n'ont pas de racine, ils ne durent que peu de temps. Lorsque des troubles ou des persécutions surviennent à cause de la parole, ils s'évanouissent rapidement. La semence qui tombe parmi les épines se réfère à quelqu'un qui entend la parole, mais les soucis de cette vie et la séduction de la richesse étouffent la parole, la rendant infructueuse. Mais la semence qui tombe sur la bonne terre se réfère à quelqu'un qui entend la parole et la comprend. C'est celui qui produit une récolte, donnant cent, soixante ou trente fois ce qui a été semé." (Matthieu 13 : 3-8, 18-23)
Les mauvaises herbes parmi les bonnes plantes
"Jésus leur a raconté une autre parabole : "Le royaume des cieux est comme un homme qui a semé une bonne graine dans son champ. Mais pendant que tout le monde dormait, son ennemi vint semer de l'herbe parmi le blé, et s'en alla. Quand le blé a germé et a formé des têtes, alors les mauvaises herbes sont aussi apparues. "Les serviteurs du propriétaire vinrent à lui et lui dirent : 'Monsieur, n'avez-vous pas semé de la bonne graine dans votre champ ? D'où venaient donc les mauvaises herbes ? Un ennemi a fait cela, a-t-il répondu. Les serviteurs lui demandèrent : " Voulez-vous que nous allions les tirer ? Non, répondit-il, car pendant que vous arrachez les mauvaises herbes, vous pouvez déraciner le blé avec elles. Laissez les deux pousser ensemble jusqu'à la récolte. À ce moment-là, je le dirai aux moissonneurs : Ramassez d'abord les mauvaises herbes et attachez-les en bottes pour les brûler ; puis ramassez le blé et apportez-le dans ma grange... Puis il quitta la foule et entra dans la maison. Ses disciples s'approchèrent de lui et dirent : Expliquez-nous la parabole de l'ivraie dans les champs. Il répondit : "Celui qui a semé la bonne semence est le Fils de l'homme. Le champ, c'est le monde, et la bonne semence représente le peuple du royaume. Les mauvaises herbes sont le peuple du malin, et l'ennemi qui les sème est le diable. La moisson est la fin de l'âge, et les moissonneurs sont des anges. Comme les mauvaises herbes sont arrachées et brûlées dans le feu, il en sera de même à la fin de l'âge. Le Fils de l'homme enverra ses anges, et ils arracheront de son royaume tout ce qui cause le péché et tous ceux qui font le mal. Ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes brilleront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que ceux qui ont des oreilles entendent." (Matthieu 13 : 24-30, 36-43).
La graine de moutarde
"Il leur a raconté une autre parabole : "Le royaume des cieux est comme un grain de moutarde qu'un homme a pris et planté dans son champ. Bien qu'elle soit la plus petite de toutes les graines, quand elle pousse, elle est la plus grande des plantes de jardin et devient un arbre, de sorte que les oiseaux viennent se percher dans ses branches." (Matthieu 13 : 31-32)
Le levain
"Il leur raconta encore une autre parabole : Le royaume des cieux est semblable à du levain qu'une femme a pris et mélangé à environ soixante livres de farine jusqu'à ce qu'elle ait travaillé toute la pâte." (Matthieu 13 : 33)
Le trésor caché
"Le royaume des cieux est comme un trésor caché dans un champ. Quand un homme l'a trouvé, il l'a caché à nouveau, puis dans sa joie est allé vendre tout ce qu'il avait et a acheté ce champ." (Matthieu 13 : 44)
La perle précieuse
"Encore une fois, le royaume des cieux est comme un marchand qui cherche des perles fines. Quand il en a trouvé un de grande valeur, il est parti vendre tout ce qu'il avait et l'a acheté." (Matthieu 13:45-46)
Le filet de pêche
"Encore une fois, le royaume des cieux est comme un filet qu'on a jeté dans le lac et qui a attrapé toutes sortes de poissons. Lorsqu'il était plein, les pêcheurs l'ont remonté sur la rive. Puis ils se sont assis et ont ramassé les bons poissons dans des paniers, mais ont jeté les mauvais. Il en sera ainsi à la fin de l'âge. Les anges viendront séparer les méchants des justes et les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents." (Matthieu 13 : 47-50)
Le propriétaire d'une maison
"Il leur dit : Tout maître de la loi devenu disciple dans le royaume des cieux est donc comme le propriétaire d'une maison qui sort de sa réserve des trésors nouveaux aussi bien qu'anciens." (Matthieu 13 : 52)
La brebis égarée
"Qu'est-ce que tu en penses ? Si un homme possède cent brebis, et que l'une d'elles s'égare, ne laissera-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres sur les collines pour aller chercher celle qui s'est égarée ? Et s'il le trouve, en vérité je vous le dis, il est plus heureux de cette seule brebis que des quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées. De même, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu'un seul de ces petits périsse". (Matthieu 18:12-14)
Le serviteur sans pitié
"Ainsi, le royaume des cieux est comme un roi qui voulait régler ses comptes avec ses serviteurs. Au début de la colonie, un homme qui lui devait dix mille sacs d'or lui a été amené. Comme il n'était pas en mesure de payer, le maître a ordonné que lui, sa femme et ses enfants, ainsi que tout ce qu'il avait, soient vendus pour rembourser la dette. "A cette occasion, le serviteur tomba à genoux devant lui. "Sois patient avec moi", supplia-t-il, "et je te rembourserai tout. Le maître du serviteur a eu pitié de lui, a annulé la dette et l'a laissé partir. "Mais quand ce serviteur sortit, il trouva un de ses compagnons de service qui lui devait cent pièces d'argent. Il l'a attrapé et a commencé à l'étouffer. "Remboursez ce que vous me devez !" a-t-il demandé. "Son compagnon est tombé à genoux et l'a supplié : "Sois patient avec moi et je te le rendrai. "Mais il a refusé. Au lieu de cela, il est parti et a fait jeter l'homme en prison jusqu'à ce qu'il puisse payer la dette. Quand les autres serviteurs ont vu ce qui s'était passé, ils se sont indignés et sont allés raconter à leur maître tout ce qui s'était passé. "Alors le maître appela le serviteur. Mauvais serviteur, dit-il, j'ai effacé toute ta dette parce que tu m'as supplié de le faire. N'auriez-vous pas dû avoir pitié de votre serviteur comme je l'ai fait pour vous ? En colère, son maître le livra aux geôliers pour être torturé, jusqu'à ce qu'il ait remboursé tout ce qu'il devait." (Matthieu 18 : 23-34)
Les ouvriers du maitre
"Car le royaume des cieux est semblable à un propriétaire terrien qui sortit de bon matin pour embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il accepta de leur payer un denier pour la journée et les envoya dans sa vigne. "Vers neuf heures du matin, il est sorti et a vu d'autres personnes sur la place du marché qui ne faisaient rien. Il leur dit : "Vous aussi, allez travailler dans ma vigne, et je vous paierai ce qui est juste. Alors ils y sont allés. "Il est ressorti vers midi et vers trois heures de l'après- midi et a fait la même chose. Vers cinq heures de l'après-midi, il est sorti et a trouvé d'autres personnes encore debout. Il leur a demandé : "Pourquoi êtes-vous restés là toute la journée à ne rien faire ? "'Parce que personne ne nous a engagés', ont-ils répondu. "Il leur dit : 'Allez aussi travailler dans ma vigne.' "Le soir venu, le propriétaire de la vigne dit à son contremaître : "Appelle les ouvriers et paie leur salaire, en commençant par les derniers embauchés et en passant par les premiers. "Les ouvriers qui ont été embauchés vers cinq heures de l'après-midi sont venus et ont reçu chacun un denier. Ainsi, lorsque ceux qui ont été embauchés en premier sont arrivés, ils s'attendaient à recevoir davantage. Mais chacun d'entre eux a aussi reçu un denier. Quand ils l'ont reçu, ils se sont mis à râler contre le propriétaire de la terre. "Ceux qui ont été engagés en dernier n'ont travaillé qu'une heure," disaient-ils, "et vous les avez rendus égaux à nous qui avons supporté le fardeau du travail et la chaleur du jour. "Mais il répondit à l'un d'eux : "Je ne suis pas injuste envers toi, mon ami. Vous n'avez pas accepté de travailler pour un denier ? Prenez votre paie et partez. Je veux donner à celui qui a été engagé en dernier la même chose que je t'ai donnée. N'ai-je pas le droit de faire ce que je veux avec mon propre argent ? Ou êtes-vous envieux parce que je suis généreux ? "Donc les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers." (Matthieu 20, 1-16)
Deux fils
"Qu'est-ce que tu en penses ? Il y avait un homme qui avait deux fils. Il alla vers le premier et dit : "Mon fils, va travailler aujourd'hui dans la vigne. "'Je ne le ferai pas', répondit-il, mais plus tard il changea d'avis et partit. "Alors le père est allé voir l'autre fils et a dit la même chose. Il répondit : " Je le ferai, monsieur ", mais il n'y alla pas. "Lequel des deux a fait ce que son père voulait ?" "Le premier", répondirent-ils. Jésus leur dit : "En vérité je vous le dis, les publicains et les prostituées entrent dans le royaume de Dieu avant vous. Car Jean est venu à vous pour vous montrer la voie de la justice, et vous ne l'avez pas cru, mais les publicains et les prostituées l'ont cru. Et même après avoir vu cela, vous ne vous êtes pas repenti et vous ne l'avez pas cru." (Matthieu 21 : 28-32)
Les vignerons méchants
"Écoutez une autre parabole : Il y avait un propriétaire terrien qui a planté une vigne. Il a mis un mur autour, y a creusé un pressoir et a construit une tour de guet. Puis il a loué la vigne à des fermiers et s'est installé à un autre endroit. Quand le temps de la moisson approchait, il envoyait ses serviteurs chez les vignerons pour recueillir ses fruits. "Les vignerons s'emparèrent de ses serviteurs ; ils en battirent un, en tuèrent un autre et en lapidèrent un troisième. Puis il leur envoya d'autres serviteurs, plus que la première fois, et les locataires les traitèrent de la même manière. Enfin, il leur a envoyé son fils. "Ils respecteront mon fils", a-t-il dit. "Mais quand les vignerons virent le fils, ils se dirent l'un à l'autre : 'Voici l'héritier. Viens, tuons-le et prenons son héritage. Ils le prirent donc, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent. "Ainsi, quand le propriétaire de la vigne viendra, que fera-t-il à ces locataires ?" "Il mènera ces misérables à une fin misérable," répondirent-ils, "et il louera la vigne à d'autres fermiers, qui lui donneront sa part de la récolte au moment de la moisson." Jésus leur dit : " N'avez-vous jamais lu dans les Écritures ? "'La pierre que les bâtisseurs ont rejetée est devenue la pierre angulaire ; le Seigneur a fait cela, et c'est merveilleux à nos yeux' ? "C'est pourquoi je vous dis que le royaume de Dieu vous sera enlevé et sera donné à un peuple qui en produira le fruit. Quiconque tombera sur cette pierre sera mis en pièces ; quiconque tombera sur elle sera écrasé." (Matthieu 21 : 33-44)
L’invitation à un banquet de mariage
"Le royaume des cieux est comme un roi qui a préparé un banquet de mariage pour son fils. Il envoya ses serviteurs à ceux qui avaient été invités au banquet pour leur dire de venir, mais ils refusèrent de venir. "Puis il envoya d'autres serviteurs et dit : 'Dites à ceux qui ont été invités que j'ai préparé mon dîner : Mes bœufs et mon bétail engraissé ont été abattus, et tout est prêt. Venez au banquet de mariage. "Mais ils ne firent pas attention et s'en allèrent, l'un dans son domaine, l'autre dans son entreprise. Les autres se saisirent de ses serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent. Le roi était en colère. Il a envoyé son armée et a détruit ces meurtriers et a brûlé leur ville. "Puis il dit à ses serviteurs : 'Le banquet de noces est prêt, mais ceux que j'ai invités ne méritaient pas de venir. Alors allez au coin des rues et invitez au banquet tous ceux que vous trouverez. Les serviteurs sortirent donc dans les rues et rassemblèrent tous les gens qu'ils trouvèrent, les bons comme les mauvais, et la salle de noces fut remplie d'invités. "Mais quand le roi est entré pour voir les invités, il a remarqué un homme qui ne portait pas de vêtements de mariage. Il a demandé : "Comment êtes-vous entré ici sans vêtements de mariage, mon ami ? L'homme était sans voix. "Alors le roi dit aux serviteurs : 'Attachez-le par les mains et les pieds, et jetez-le dehors, dans les ténèbres, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.' "Car beaucoup sont invités, mais peu sont choisis." (Matthieu 22, 2-14)
Les chants du futur à partir d'un figuier
"Maintenant, apprenez cette leçon du figuier : Dès que ses branches deviennent tendres et que ses feuilles sortent, vous savez que l'été est proche. Pourtant, quand vous voyez toutes ces choses, vous savez qu'il est proche, juste à la porte. En vérité je vous le dis, cette génération ne passera certainement pas tant que toutes ces choses ne seront pas arrivées. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront jamais." (Matthieu 24:32-35)
Des serviteurs sages et stupides
"Quel est donc le serviteur fidèle et sage que le maître a établi sur ces gens de sa maison pour leur donner la nourriture dont ils ont besoin en temps voulu ? Ce sera bon pour le serviteur dont le maître le trouvera ainsi à son retour faisant ainsi. En vérité je vous le dis, il le mettra en charge de tous ses biens. Mais supposons que ce serviteur soit méchant et qu'il se dise : " Mon maître s'absente longtemps ", et qu'il commence alors à battre ses compagnons de service et à manger et boire avec des ivrognes. Le maître de ce serviteur viendra un jour où il ne l'attend pas et à une heure dont il n'est pas conscient. Il le mettra en pièces et lui assignera une place avec les hypocrites, où il y aura des pleurs et des grincements de dents." (Matthieu 24 : 45-51)
Les vierges sages et folles
"En ce temps-là, le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui prirent leurs lampes et sortirent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre eux étaient insensés et cinq étaient sages. Les insensés ont pris leurs lampes mais n'ont pas pris d'huile avec eux. Les sages, par contre, prenaient de l'huile dans des bocaux avec leurs lampes. Le marié a mis longtemps à venir, et ils sont tous devenus somnolents et se sont endormis. "A minuit, le cri a retenti : Voici le marié ! Viens le rencontrer ! "Alors toutes les vierges se réveillèrent et préparèrent leurs lampes. Les insensés dirent aux sages : "Donnez-nous un peu de votre huile, nos lampes s'éteignent". "'Non,' répondirent-ils, 'il n'y en a peut-être pas assez pour nous et pour vous. Au lieu de cela, allez voir ceux qui vendent du pétrole et achetez-en pour vous. "Mais alors qu'ils étaient en route pour acheter l'huile, le marié arriva. Les vierges qui étaient prêtes sont entrées avec lui au banquet de mariage. Et la porte était fermée. "Plus tard, les autres sont aussi venus. "Seigneur, Seigneur", disaient-ils, "ouvre-nous la porte ! "Mais il répondit : "En vérité, je vous le dis, je ne vous connais pas. "Veillez donc, car vous ne connaissez ni le jour ni l'heure." (MAtthew 25:1-13)
Les trois serviteurs dotés de talents

"Encore une fois, ce sera comme un homme en voyage, qui appelle ses serviteurs et leur confie ses richesses. A l'un il donna cinq sacs d'or, à un autre deux sacs, et à un autre un sac, chacun selon sa capacité. Puis il est parti en voyage. L'homme qui avait reçu cinq sacs d'or est allé immédiatement mettre son argent au travail et a gagné cinq sacs de plus. De même, celui qui avait deux sacs d'or en a gagné deux autres. Mais l'homme qui avait reçu un sac est parti, a creusé un trou dans le sol et a caché l'argent de son maître. "Après un long moment, le maître de ces serviteurs est revenu et a réglé ses comptes avec eux. L'homme qui avait reçu cinq sacs d'or a apporté les cinq autres. Maître, dit-il, vous m'avez confié cinq sacs d'or. Tu vois, j'en ai gagné cinq de plus. Son maître lui répondit : "Bravo, bon et fidèle serviteur ! Vous avez été fidèle pour quelques choses ; je vous mettrai en charge de beaucoup de choses. Venez partager le bonheur de votre maître ! "L'homme avec deux sacs d'or est aussi venu. Maître, dit-il, vous m'avez confié deux sacs d'or ; voyez, j'en ai gagné deux autres. Son maître lui répondit : "Bravo, bon et fidèle serviteur ! Vous avez été fidèle pour quelques choses ; je vous mettrai en charge de beaucoup de choses. Venez partager le bonheur de votre maître ! "Alors vint l'homme qui avait reçu un sac d'or. Maître," dit-il, "je savais que tu es un homme dur, récoltant là où tu n'as pas semé et rassemblant là où tu n'as pas répandu de semence. Alors j'ai eu peur et je suis sorti et j'ai caché ton or dans le sol. Tu vois, voilà ce qui t'appartient. Son maître lui répondit : "Méchant serviteur paresseux ! Vous saviez donc que je récolte là où je n'ai pas semé et que je cueille là où je n'ai pas semé ? Eh bien, vous auriez dû mettre mon argent en dépôt chez les banquiers, de sorte qu'à mon retour, je l'aurais reçu en retour avec les intérêts. "'Alors prenez-lui le sac d'or et donnez-le à celui qui a dix sacs. Car celui qui a reçu recevra davantage, et il aura une abondance. Ceux qui n'ont pas, même ce qu'ils ont leur sera enlevé. Et jetez ce serviteur sans valeur dehors, dans les ténèbres, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.'" (Matthieu 25:14-30)

Les moutons et les chèvres seront séparés
"Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, il s'assiéra sur son trône glorieux. Toutes les nations seront rassemblées devant lui, et il séparera les peuples les uns des autres comme un berger sépare les brebis des chèvres. Il mettra les moutons à sa droite et les chèvres à sa gauche. " Alors, le roi dira à ceux qui sont à sa droite : ` Venez, vous qui êtes bénis par mon Père ; prenez votre héritage, le royaume préparé pour vous depuis la création du monde. Car j'avais faim et vous m'avez donné à manger, j'avais soif et vous m'avez donné à boire, j'étais un étranger et vous m'avez invité à entrer, j'avais besoin de vêtements et vous m'avez habillé, j'étais malade et vous vous êtes occupés de moi, j'étais en prison et vous êtes venus me rendre visite". "Alors les justes lui répondront : Seigneur, quand t'avons-nous vu affamé et nourri, ou assoiffé et donné à boire ? Quand t'avons-nous vu comme un étranger et t'avons-nous invité à entrer, ou avons-nous eu besoin de vêtements et de t'habiller ? Quand t'avons-nous vu malade ou en prison et sommes-nous allés te rendre visite ? "Le Roi répondra : "En vérité, je vous le dis, tout ce que vous avez fait pour l'un de mes plus petits frères et soeurs, vous l'avez fait pour moi. Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : "Retirez-vous de moi, vous qui êtes maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j'avais faim et vous ne m'avez rien donné à manger, j'avais soif et vous ne m'avez rien donné à boire, j'étais un étranger et vous ne m'avez pas invité à entrer, j'avais besoin de vêtements et vous ne m'avez pas habillé, j'étais malade et en prison et vous ne vous êtes pas occupé de moi". Ils répondront aussi : "Seigneur, quand t'avons-nous vu affamé, assoiffé, étranger, malade, en prison, ou ayant besoin de vêtements, et ne t'avons-nous pas aidé ? "Il répondra : "En vérité, je vous le dis, tout ce que vous n'avez pas fait pour l'un de ces plus petits, vous ne l'avez pas fait pour moi. "Alors ils s'en iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle." (Matthieu 25 : 31-46)
Catégories : Teachings

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Français
English العربية Español Português do Brasil فارسی Français