"La foi, c'est la confiance en ce que nous espérons et l'assurance de ce que nous ne voyons pas. C'est pour cela que les anciens ont été félicités. Par la foi, nous comprenons que l'univers a été formé sur ordre de Dieu, de sorte que ce qui est vu n'a pas été fait de ce qui était visible". (Hébreux 11 : 1-3)

Comment devenir plus comme Isa, c'est-à-dire comment développer le même caractère ?
En Matthieu 5:3-11, Jésus prêche le Sermon sur la montagne. Ses enseignements remplacent et transcendent certains aspects de la loi de Moïse, et ses enseignements défient nos activités et nos pensées quotidiennes. Il nous est commandé d'être parfaits comme Allah et Jésus sont parfaits. Jésus dit :
"Dieu bénit ceux qui sont pauvres et réalisent leur besoin de lui, [a] car le Royaume des Cieux est à eux.
Dieu bénit ceux qui sont en deuil,
car ils seront réconfortés.
Dieu bénit ceux qui sont humbles,
car ils hériteront de la terre entière.
Dieu bénit ceux qui ont faim et soif de justice, [b] car ils seront satisfaits.
Dieu bénit ceux qui sont miséricordieux,
car ils auront de la pitié.
Dieu bénit ceux dont le cœur est pur,
car ils verront Dieu.
Dieu bénit ceux qui travaillent pour la paix,
car ils seront appelés les enfants de Dieu.
Dieu bénit ceux qui sont persécutés pour avoir fait le bien,
car le Royaume des Cieux est à eux.

"Dieu vous bénit quand les gens se moquent de vous et vous persécutent et mentent à votre sujet et disent toutes sortes de mauvaises choses contre vous parce que vous êtes mes disciples.
La Foi
Maintenant, la foi est la confiance dans ce que nous espérons et l'assurance de ce que nous ne voyons pas. C'est pour cela que les anciens ont été félicités. Par la foi, nous comprenons que l'univers a été formé sur l'ordre de Dieu, de sorte que ce qui est vu n'a pas été fait de ce qui était visible. Par la foi, Abel a apporté à Dieu une meilleure offrande que Caïn. Par la foi, il a été loué comme juste, quand Dieu a parlé en bien de ses offrandes. Et par la foi, Abel parle encore, même s'il est mort. Par la foi, Hénok fut enlevé de cette vie, afin qu'il ne fasse pas l'expérience de la mort : "Il ne pouvait être trouvé, car Dieu l'avait enlevé." Car avant d'être pris, il a été recommandé comme quelqu'un qui a plu à Dieu. Et sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu, car quiconque vient à lui doit croire qu'il existe et qu'il récompense ceux qui le cherchent ardemment. Par la foi, Noé, averti de choses encore inconnues, a construit une arche pour sauver sa famille dans une sainte crainte. Par sa foi, il a condamné le monde et est devenu l'héritier de la justice qui est en accord avec la foi. Par la foi, Abraham, lorsqu'il fut appelé à aller à un endroit qu'il recevrait plus tard en héritage, obéit et partit, même s'il ne savait pas où il allait. Par la foi, il s'est établi dans la terre promise comme un étranger dans un pays étranger ; il a vécu sous des tentes, comme Isaac et Jacob, qui étaient héritiers avec lui de la même promesse. Car il attendait avec impatience la ville aux fondations, dont Dieu est l'architecte et le constructeur. Et par la foi, même Sarah, qui avait passé l'âge de procréer, a pu avoir des enfants parce qu'elle le considérait comme fidèle à la promesse. Ainsi, de cet homme, et il est aussi bon que mort, sont nés des descendants aussi nombreux que les étoiles dans le ciel et aussi innombrables que le sable sur le rivage de la mer. Tous ces gens vivaient encore par la foi quand ils sont morts. Ils n'ont pas reçu les choses promises ; ils les ont seulement vues et accueillies de loin, admettant qu'ils étaient des étrangers et des gens de la terre. Les gens qui disent de telles choses montrent qu'ils sont à la recherche d'un pays qui leur est propre. S'ils avaient pensé au pays qu'ils avaient quitté, ils auraient eu la possibilité d'y retourner. Au lieu de cela, ils aspiraient à un meilleur pays - un pays céleste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une ville. Par la foi, Abraham, lorsque Dieu l'a mis à l'épreuve, a offert Isaac en sacrifice. Celui qui avait embrassé les promesses était sur le point de sacrifier son seul et unique fils, même si Dieu lui avait dit : "C'est par Isaac que ta descendance sera comptée." Abraham a raisonné que Dieu pouvait même ressusciter les morts, et ainsi dans une manière de parler il a reçu Isaac de retour de la mort. Par la foi, Isaac a béni Jacob et Esaü en ce qui concerne leur avenir. Par la foi, Jacob, lorsqu'il était mourant, bénissait chacun des fils de Joseph, et il se prosternait en s'appuyant sur le sommet de son bâton. Par la foi, Joseph, lorsque sa fin était proche, parla de l'exode des Israélites d'Égypte et donna des instructions concernant l'ensevelissement de ses os. Par la foi, les parents de Moïse le cachèrent pendant trois mois après sa naissance, car ils virent qu'il n'était pas un enfant ordinaire, et ils n'eurent pas peur de l'édit du roi. Par la foi, Moïse, quand il a grandi, a refusé d'être connu comme le fils de la fille du Pharaon. Il a choisi d'être maltraité avec le peuple de Dieu plutôt que de jouir des plaisirs fugaces du péché. Il considérait la honte pour le Christ comme plus importante que les trésors de l'Égypte, car il attendait sa récompense. Par la foi, il quitta l'Égypte, ne craignant pas la colère du roi ; il persévéra parce qu'il vit celui qui est invisible. Par la foi, il garda le "Passover" et l'application du sang, afin que le destructeur du premier-né ne touche pas le premier-né d'Israël. Par la foi, le peuple a traversé la mer Rouge comme sur la terre ferme ; mais quand les Égyptiens ont essayé de le faire, ils se sont noyés. Par la foi, les murs de Jéricho sont tombés, après que l'armée les ait contournés pendant sept jours. Par la foi, la prostituée Rahab, parce qu'elle a accueilli les espions, n'a pas été tuée avec ceux qui étaient désobéissants. Et que dois-je dire de plus ? Je n'ai pas le temps de parler de Gédéon, Barak, Samson et Jephthé, de David et Samuel et des prophètes, qui par la foi ont conquis des royaumes, administré la justice et obtenu ce qui était promis ; qui ont fermé la gueule des lions, éteint la fureur des flammes et échappé au tranchant de l'épée ; dont la faiblesse s'est transformée en force, et qui sont devenus puissants dans la bataille et ont mis en déroute les armées étrangères. Les femmes ont reçu leurs morts, ressuscités à la vie. D'autres ont été torturés, refusant d'être relâchés afin d'obtenir une résurrection encore meilleure. Certains ont été victimes de railleries et de flagellation, et même de chaînes et d'emprisonnement. Ils ont été mis à mort par lapidation ; [e] ils ont été sciés en deux ; ils ont été tués par l'épée. Ils se déplaçaient en peaux de mouton et de chèvre, démunis, persécutés et maltraités - le monde n'en était pas digne. Ils erraient dans les déserts et les montagnes, vivant dans des grottes et des trous dans le sol. Tous ont été loués pour leur foi, mais aucun n'a reçu ce qui avait été promis, car Dieu avait prévu quelque chose de mieux pour nous, afin que ce ne soit qu'ensemble avec nous qu'ils soient rendus parfaits". (Hébreux 11 : 1-40)
Qu'est-ce que la Foi ?
La foi est la confiance en Dieu - croire qu'Il nous aime et sait mieux que quiconque ce qui est pour notre bien. Ainsi, au lieu de la nôtre, elle nous conduit à choisir Sa voie. Au lieu de notre ignorance, il accepte Sa sagesse ; au lieu de notre faiblesse, Sa force ; au lieu de notre péché, Sa justice. Nos vies, nous-mêmes, sont déjà à Lui ; la foi reconnaît sa propriété et accepte sa bénédiction. La vérité, la droiture, la pureté, ont été signalées comme les secrets de la réussite de la vie. C'est la foi qui nous met en possession de ces principes.

Toute bonne impulsion ou aspiration est un don de Dieu; la foi reçoit de Dieu la vie qui seule peut produire une croissance et une efficacité véritables.

La façon d'exercer la foi doit être très claire. À chaque promesse de Dieu, il y a des conditions. Si nous sommes prêts à faire Sa volonté, toute Sa force est à nous. Le cadeau qu'Il promet, est dans la promesse elle-même. "La semence est la parole de Dieu." Luc 8:11. Aussi sûrement que le chêne est dans le gland, ainsi est sûrement le don de Dieu dans sa promesse. Si nous recevons la promesse, nous avons le don.

La foi qui nous permet de recevoir les dons de Dieu est elle-même un don, dont une certaine mesure est communiquée à tout être humain. Elle grandit en s'exerçant à s'approprier la parole de Dieu. Pour renforcer la foi, nous devons souvent la mettre en contact avec la parole.

La foi est nécessaire dans les plus petites affaires, pas moins que dans les plus grandes affaires de la vie. Dans tous nos intérêts et occupations quotidiens, la force de Dieu qui nous soutient devient réelle grâce à une confiance durable.

(Pour en savoir plus, voir Éducation, chapitre 30)

Catégories : Teachings

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Français
English العربية Español Português do Brasil فارسی Français