L'histoire de Zainab

Je m'appelle Zainab. Je suis née en Iran. Quand j'étais encore jeune, mes parents ont fui vers un autre pays. Quand j'avais sept ans, j'ai fait un rêve.

J'ai rêvé que je me tenais sur un chemin piétonnier étroit d'un côté d'une route large. Se tenant à quelques mètres devant moi se tenait Jésus. Il s'est retourné et a demandé: "Veux-tu me suivre ?"

"Oui, je veux," j'ai dis.

Demandant à nouveau, Il a dit: "Es-tu sûre de vouloir me suivre ?"

"Oui, j'en suis sûre," répondis-je.

Il se retourna et commença à marcher. Je l'ai suivi et nous avons marché pendant plusieurs heures. Bien que cela ait semblé être une très longue marche, je ne me suis pas fatiguée, et lui non plus.

Sortis de nulle part, deux ou trois boutiques apparaissent de l'autre côté de la route avec des gens qui distribuent toutes sortes d'articles gratuits et luxueux. Les boutiques et les objets qui les remplissaient étaient très brillants, scintillants et étincelants. Des foules immenses entraient et sortaient de ces magasins. Les gens semblaient très heureux. J'ai soudainement eu envie de participer et d'obtenir ces choses pour moi aussi.

J'ai commencé à discuter avec moi-même pour savoir si je devais aller chercher ces choses ou non. Je me suis dit que si j'y allais, Jésus ne le saurait même pas parce qu'il marchait devant moi, et il ne le saurait pas. Je pouvais me dépêcher de ramasser les choses, puis revenir et continuer à le suivre. Juste après que la voix dans ma tête ait dit cela, j'ai eu honte de moi et j'ai dit à la voix d'arrêter. J'ai dit à mon cœur, Non ! Je ne ferai que suivre Jésus et n'irai pas vers ces magasins.

C'était comme si Jésus savait tout dans ma tête et mes pensées. Dès que j'ai décidé de ne suivre que lui, il s'est arrêté, comme s'il écoutait la conversation dans ma tête et mon cœur. J'ai arrêté aussi. Il a commencé à léviter dans les airs. Lorsqu'il fut à quelques mètres dans les airs, il se retourna et tendit son bras vers moi. J'ai marché vers lui, j'ai saisi sa main et j'ai commencé à me lever.

Nous avons continué à monter dans le ciel et les nuages jusqu'à ce que nous ayons atteint ce que j'étais certaine d'être le Paradis. C'était vaste. D'un côté se trouvaient de nombreux anges chantant d'une voix majestueuse un chant d'adoration, louant Dieu. Il y avait tellement d'anges que je ne sais pas si je dois dire millions ou milliards ou plus ! Leurs voix ne ressemblaient à rien de ce que j'avais jamais entendu. Je voulais être l'une d'entre eux et chanter des chants d'adoration.

D'un côté, j'ai vu ce qui ressemblait à un château ou une église ou un temple. Je ne sais pas comment l'appeler car il ressemblait à tous les trois. Tout était en or. En le regardant, j'ai dit à Jésus : « C'est beau !

"Veux-tu regarder à l'intérieur ?" demanda-t-il.

"Oui!" m'exclamai-je excitée, impatiente de voir ce qu'il y avait à l'intérieur.

Dès que nous nous sommes approchés du bâtiment, de gigantesques et magnifiques portes dorées se sont ouvertes toutes seules. À l'intérieur se trouvaient de nombreux coffres au trésor en or débordant d'or, de pierres précieuses et de bijoux.

Mon regard passe des coffres à la splendide architecture et à la lumière radieuse qui tombe en cascade à travers les fenêtres, se reflétant harmonieusement sur l'or. Il semblait que cette structure sacrée ne faisait qu'un avec la lumière ou était faite de lumière. Je me retournai en disant à Jésus alors qu'il se tenait au milieu des deux portes : « C'est tellement beau !

Il a répondu avec un sourire qui donnait l'impression qu'il l'avait utilisé pour me serrer dans ses bras. Son sourire m'a fait ressentir un amour et une paix que je n'avais jamais ressentis auparavant et que je n'oublierai jamais. Chaque fois que j'y pense, je veux que ce moment s'arrête et ne passe jamais.

Je sens que Jésus avait plusieurs raisons de me montrer ce rêve, y compris le partager avec d'autres, les bénir. J'ai confiance qu'à travers ce témoignage, Dieu sera capable d'agir dans le cœur de beaucoup, se glorifiant en sauvant son peuple.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  1. A friend just shared your site with me and I’m reading one article after another. Beautiful stories that inspire us to keep following our Lord and Saviour! Thank you!

    1. Assalamo alaykum, Celi. We are happy that you are enjoying the content shared here. Do not hesitate to share it with others and send us your questions and/or suggestions. God bless you always.

  2. Peace be unto you all. What a beautiful story that inspires me to hope and share. Keep up the good work.

    1. Thank you for your kind comment, Jidauna. Feel free to share this article with your friends and if you have any questions or suggestions do not hesitate to write us. Be blessed always.

    1. Aleykum al-salam, Suzan. Merci pour votre gentil et encourageant message. Qu'Allah vous bénisse toujours. N’hésitez pas à partager nos articles avec d’autres et à nous envoyer vos questions.

  3. سڵاوتان لێ بیت ، منیش زۆر جار خه‌ون به مه‌سیحه‌وه ده‌بینم که داوام لێده‌کات که‌ شوێنی بکه‌وم ، من له ئێران ده‌ژیم و بۆمان نیه بتوانین بچین بۆ کلیسا سپاستان ئه‌که‌م ڕینوێنیم بکه‌ن که چی بکه‌م؟

    1. سڵاو هیوا ، سوپاس بۆ ئەوەی نامەتان بۆ نووسیین و خەونه‌که‌تان لەگەڵ ئێمە هاوبەش کرد، مەسیح داوای لێکردوی کە شوێن ئەو بکەوی و مەشقی لێوه‌رگری، چون بانگهێشتنەکەی بۆ هەموو نەتەوەکانه” کەواتە بڕۆن، هەموو نەتەوەکان بکەنە قوتابی، بە ناوی باوک و کوڕ و ڕۆحی پیرۆز لە ئاویان هەڵبکێشن، فێریان بکەن با کار بکەن بە هەموو ئەو شتانەی کە ڕامسپاردوون. دڵنیابن من هەموو ڕۆژێک لەگەڵتانم، هەتا کۆتایی زەمان” (مه‌تا ٢٨: ١٩-٢٠). تکایە ماڵپەڕەکەمان بەکاربێنە بۆ خوێندنەوەی زیاتر و پەیوەندیمان پێوە بکە ئەگەر هه‌ر پرسیارێکت هەبوو. بەرەکەتی خوداتان لێ بێت.

  4. Salam, je suis votre site depuis un moment maintenant, j'en suis vraiment content et des histoires que vous partagez. J'ai rêvé de Sayidna Issa (as) quand j'avais 14 ans, il m'a demandé de le suivre et nous avons marché dans un chemin étroit, puis ce chemin mène à une belle ville. S'il vous plaît, continuez à partager ces rêves. Qu'Allah vous bénisse.

    1. Aleykum al-salam, Malak. Nous sommes heureux d'apprendre que vous aimez le contenu partagé ici et que vous avez été béni. Voir Isa Al-Masih (que Sa paix soit sur nous) est un signe de la sincérité de votre cœur. Il vous a invité à parcourir le chemin étroit qui mène à la vie éternelle : « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte et large est le chemin qui mènent à la perdition, et beaucoup entrent par là. Mais petite est la porte et resserré le chemin qui mène à la vie, et seuls quelques-uns le trouvent. – Injil, Matthieu 7:13-14. En fait, Isa est le Droit Chemin et veut que vous le connaissiez et que vous lui fassiez confiance. Qu'Allah vous protège et vous bénisse abondamment, n'hésitez pas à nous faire part de vos questions et suggestions.

  5. Salam, quelle belle histoire. Qu'Allah vous bénisse, merci d'avoir partagé l'histoire, qu'Allah soit loué.

Plus d'articles
La Parole de Dieu est-elle créée ?
Français